©2019 by Greentimers.

INFORMATION

POSSIBILITÉS DE RENDRE UNE VOITURE CLASSIQUE ÉCOLOGIQUE

  • Installation GPL

  • Biocarburants 

  • Optimisation des émissions par une sonde lambda

  • ….

INFORMATION OBJECTIVE EN CHRIFFRES​​

Mais quelle est la pollution réellement générée par les véhicules classiques? Ce n’est pas si simple d’apporter une réponse. Le sujet comporte plusieurs facettes.

 

Utilisation de la voiture classique :

 

Comparer une voiture classique avec une moderne ne fait pas beaucoup de sens car leur utilisation est très différente. Les propriétaires de véhicules classiques n’utilisent ceux-ci que de manière sporadique et rarement en période de forte affuence sur les routes ou en ville. Sur base de notre enquête Greentimers, on peut retenir que la moyenne est de 1.250 km parcourus par an. Pour une voiture personnelle moderne cette moyenne est de 15.000 km par an.

 

 

Emission de CO2:

 

Dans le graphique ci-dessous, nous souhaitons aussi mettre en perspective les émissions de CO2 des véhicules classiques par rapport à d’autres moyens de transport utilisés pour les loisirs. Un aller-retour New-York correspond à la production annuelle de 17 véhicules classiques. Rien qu’à Zaventem 24,8 millions de passagers passent chaque année. Si un passager moyen correspond à 2.000 Kg de CO2 par vol, cela correspond à 3x plus d’emissions que tous les 125.000 véhicules classiques en Belgique chaque année.

 

Ceci n’enlève rien à notre ambition de rouler plus vert avec nos ancêtres. Via le modèle de compensation proposé par Greentimers nous prévoyons de compenser largement les émissions par la plantation d’arbres afin que chaque kilomètre parcouru par nos classiques résulte en un résultat positif sur le plan du CO2 (par 10km parcouru nous sur-compenserons 7,2 Kg de CO2).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D’autre part, un véhicule classique émet aussi d’autres particules nocives comme le NOx (oxides d'azote). Malgré l’impact limité des ancêtres, il nous paraît bienvenu de rappeler quelques règles pour limiter l’impact : éviter l’utilisation de nos véhicules classiques dans des endroits avec beaucoup de circulation, un entretien régulier ou l’adjonction d’additifs dans le carburant pour limiter les émissions.